Le moustique tigre (Aedes-albopictus) est apparu en France en 2004 dans le sud-est et en 2012 à Toulouse. En 2017, 84 communes de l’agglomération toulousaine étaient colonisées. Consultez l’implantation du moustique tigre en France.

C’est un tout petit moustique noir zébré de blanc, plus petit qu’une pièce de 1 ct d’euro) fortement nuisant et très difficile à contrôler.

Il ne se déplace de manière active que sur de très petites distances d’environ 150 mètres. La plupart du temps il se laisse transporter, d’où son surnom de « moustique BlaBlaCar »

Le moustique tigre n’est pas systématiquement contaminant lors d’une piqûre, mais il peut être vecteur de transmission des maladies chikungunya, dengue et zika. Pour qu’il y ait contamination, il faut que le moustique ait piqué au préalable une personne atteinte de la maladie et ce dans un laps de temps convenable pour la transmission : le moustique est donc un vecteur de transmission de ces maladies.

Le moustique tigre effectue son cycle de développement entre 5 et 90 jours selon les conditions météos. La rapidité de son cycle dépend des conditions météo environnementales. Une alternance de fortes chaleurs et de pluie favorisent les éclosions d’œufs.

Les moustiques pondent sur des surfaces solides proches de l’eau et c’est la submersion des œufs qui entrainera le début du développement du cycle.

Une femelle adulte vit 3 semaines environ et peut pondre entre 800 et 1000 œufs durant cette période.

Les petites réserves d’eau, soucoupes de fleurs, capsules de bouteilles, petits bassins, récupérateurs d’eau de pluie non fermés, eaux stagnantes de ruisseau non entretenus sont autant de sites larvaires excellents pour son développement. Pour une meilleure adaptation et donc une meilleure survie de l’espèce, le moustique tigre privilégiera donc pour pondre des milieux humides non recouverts, mais se remplissant régulièrement lors de pluie. Les fossés mal entretenus voire carrément bouchés, sont donc, sans être une cause exhaustive, des milieux très propices au développement de cette espèce très nuisible pour la population.

20% des lieux de prédilection pour le développement du moustique tigre sont d’origine communale, 80% d’ordre privé.

Plus d’info sur le moustique tigre : http://www.signalement-moustique.fr/sinformer

Vous pouvez également signaler la présence du moustique tigre : http://www.signalement-moustique.fr/signalements

Consultez le dépliant du Ministère de la Santé.

Pin It on Pinterest

Share This