Les Frontonnais se sont réunis ce vendredi 11 novembre devant le Monuments aux Morts pour célébrer le 104e anniversaire de l’Armistice de 1918 et pour honorer la mémoire des Morts pour la France.

La cérémonie a eu lieu en présence des représentants des associations d’Anciens combattants, de M. Guillaume de Almeida Chavez et Mme Charlotte Boudard-Pierron, conseillers régionaux, de M. Jean-Marc Dumoulin, conseiller départemental et maire de Villemur sur Tarn, des jeunes élus du Conseil muncipal des Jeunes de Fronton, des membres du Conseil municipal et de M. Hugo Cavagnac, Maire de Fronton et Président de la Communauté de communes du Frontonnais. 

Y ont participé aussi le Lt. Matthias Garnier, commandant de la Communauté de brigades de Gendarmerie de Fronton, le Lt. Michel Paban, chef du Centre d’incendie et de secours de Fronton, et M. Julien Candeil, chef de la Police municipale de Fronton.

Comme chaque année, les enseignants des écoles, les animateurs du Service Enfance et, bien sûr, les élèves étaient présents en grand nombre pour chanter la Marseillaise, accompagnés par les musiciens de l’Orchestre d’Harmonie du Frontonnais

Après la cérémonie des couleurs, Martin Siharath, jeune maire du Conseil municipal des Jeunes et élève à l’école Jean de La Fontaine, a expliqué, par un discours émouvant, l’importance de la commémoration de l’Armistice pour les énfants de son âge :

 

“Pourquoi un enfant de 10 ans, a-t-il besoin de se déplacer ou de célébrer l’armistice ?
Pour ne pas oublier. Pour ne pas oublier que la guerre tue des hommes,
Pour ne pas oublier que la guerre rend des femmes veuves, des enfants orphelins.
Pour ne pas oublier que des familles ont été détruite pas la mort ou la disparition de leurs proches.
Aujourd’hui, nous ne devons pas oublier que nous avons la chance de vivre en paix, en liberté sur notre territoire, qu’il est important de la maintenir.
Voyez-vous il est important de se souvenir des erreurs et des réussites de nos ancêtres pour préparer le monde de demain, le monde dans lequel je vais vivre”.

Jade CLAMENS, élève au Lycée de Fronton, a rendu un vibrant homage à son arrière grand-oncle Camille, en donnant lecture à une lettre que celui-ci avait envoyée du front à sa famille alors qu’il combattait en première ligne où il disait toute sa confiance dans la victoire. Avec Solea IBORRA, elle aussi lycéenne, elles ont exprimé au nom de tous leurs camarades et de tous les jeunes le souhait de vivre dans un monde en paix. 

Dans son allocution, M. Hugo Cavagnac a rappelé :

“Chez nous, en France et dans l’Union européenne, nous sommes heureux de ne pas vivre dans un pays en guerre. Mais nous devons nous rendre à l’évidence : nous vivons dans un monde qui est en guerre, qui nous oblige à prendre part, qui nous interdit de rester indifférents ou neutre, qui nous enjoint à être à la fois sages et fermes dans la défense de nos démocraties et de nos libertés. […] Nous devons le faire ensemble avec résolution et responsabilité, dans le dialogue et dans le respect réciproque, forts de notre histoire et sages de notre mémoire.”

M. Cavagnac a félicité les élèves du Lycée de Fronton lauréats du concours Bulles de Mémoire organisé par l’Office national des anciens combattants et des victimes de la guerre (ONAC-VG) dont les projets ont été exposés au Préau des Chevaliers de Malte. 

Les prises de parole de M. le Maire, de M. Jean-Marc Dumoulin, de M. de Almeida Chavez, et la lecture du message de Mme Patricia Mirallès, Secrétaire d’État auprès du ministre des Armées, chargée des Anciens combattants et de la Mémoire, par M. Fabrice Gargale, conseiller municipal, ont été suivies par le dépôt de gerbes devant le Monument aux Morts et la lecture des morts pour la France.

Pin It on Pinterest

Share This