M. Hugo CAVAGNAC, Maire de Fronton, et le Général Charles BOURILLON, commandant la région de Gendarmerie Occitanie, ont dévoilé le mercredi 6 décembre la plaque commémorative des 300 ans de Gendarmerie à Fronton.

L’édit de 1720, instituant une organisation uniforme de la maréchaussée sur le territoire, installait à Fronton une des premières 423 brigades. Depuis 300 ans, la brigade de Fronton prévient, protège et agit pour garantir la sécurité dans ce bassin de vie entre Toulouse et Montauban.

La brigade a grandi avec sa ville, consacrée brigade de canton en 1850 et brigade chef-lieu de la communauté de brigades en 2002. Les gendarmes ont toujours été une présence active sur le territoire au service de la sécurité et de la tranquillité publiques, en étroite relation avec la police municipale. Le général Bourillon a souligné dans son discours l’importance de l’ancrage que traduit le principe de l’encasernement, condition du lien fort avec la collectivité et d’une intervention rapide et efficace. 

« L’histoire de la brigade de Fronton montre la volonté de la municipalité et des représentants de l’Etat, la gendarmerie en premier lieu, de tenir auprès de nos habitants la promesse d’un service public toujours présent là où ils en ont le plus besoin, près de chez eux. Nous avons travaillé ensemble pendant trois siècles, nous le feront encore davantage à l’avenir », confirmait M. Hugo Cavagnac, Maire de Fronton, qui confirmait à cette occasion que le projet de construction du nouvel local de la Gendarmerie de Fronton avance comme prévu.

Pour mieux coordonner et développer leur partenariat, Fronton a signé le 22 novembre dernier un contrat de sécurité dans le cadre du programme Petites Villes de Demain. Au quotidien, les actions communes vont des contrôles routiers aux interventions ciblées, des actions de formation et de prévention auprès des jeunes à la présence rassurante des patrouilles et l’exploitation commune de la vidéoprotection.

Le maire a salué aussi l’engagement des Frontonnais aux côtés des forces de l’ordre dans le dispositif Participation citoyenne et le travail des associations qui seront cooptées dans le Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance qui sera bientôt mis en place.

Pin It on Pinterest

Share This